Leçon du jour – Le management par la réorganisation

 La leçon du jour : le MPRTV management par la réorganisation à tout va.

C’est quoi ? La stratégie du MPRTV consiste à régulièrement changer toute l'organisation interne de l'entreprise.

Qui peut le faire ? Toute SSII dont la taille est suffisamment importante pour ne pas impacter le business en changeant l'organisation. Le PnL étant quasiment toujours maintenu par de petites équipes autonomes qui vendent de façon plus où moins enrobée des jours/hommes, que vous les rattachiez à tel ou tel incompétent ne change pas grand-chose, la notion de pays ou de metier n'a de réalité que dans la manière de consolider des résultats déjà acquis. 

On le fait comment ? Vous étiez décentralisés : rencentralisez tout ! Vous étiez découpés en régions et pays : cassez tout et imposez un découpage par metiers. Vos équipes sont managées par pôles clients : isolez le commerce du delivery et le delivery de la prod. Vous aviez des pôles d'expertise isolés : imposez leur 50% d'offshore. Ensuite recommencez tout à l'envers, l'important, c'est de changer, pas d'optimiser.

Pourquoi c’est bien ? Parce ça permet de redistribuer les cartes entre vos employés et les maintient dans une logique de changement. Vous êtes harcelé par un client psychopathe ? C'est pas grave à la prochaine reorg vous serez peut-être affecté sur un autre périmètre. Votre patron est un escroc incompétent ? C'est pas grave à la prochaine reorg dans 6 mois il sera plus là (quoique on en a vu s'accrocher un peu plus longtemps que ça).

Pourquoi c’est pas bien ? Parce ça tue l'innovation et l'investissement sur le long terme. Dans certains métiers ce serait signer son propre arrêt de mort, mais pour une boîte de service ce n'est pas grave. Les SSII ne décident pas du business. Leurs soit-disantes "Offres" ne sont que des chimères pour se donner une belle image. Dans la réalité elles se contentent de d'attendre une demande de leur clients, et leur seules convictions sont celles que leur clients veulent entendrent.
Parce qu'une boite de services, c'est des hommes et des femmes. Et nos dirigeants oublient parfois que ce qu'ils délocalisent, ce ne sont pas juste des machines outils.

Est-ce que ça tient dans la durée ? Oui, car cela permet à tout nouveau dirigeant de marquer son passage, si court dusse-il être. Et si jamais le règne venait à durer, cela permet d'éviter crises, grèves et mécontentement. Tous vos colloborateurs avaleront toutes les couleuvres d'aujourd'hui s'ils savent que demain on rase gratis. En résumé, on repousse à jamais la confrontation avec l'affligeante mediocrité du métier.

Leave a Reply