Jobfiction – The End

janvier 14th, 2011 - Posted by BILL

 Ce blog est né le 14 juillet 2007. Je me dois de lui constater une mort clinique en ce 14 janvier 2011, après 3 ans et demi. J'en retire un sentiment mitigé.

Beaucoup de positif d'abord, l'idée de ce blog et les 344 posts qui ont suivi ne sont qu'un maigre reflet des scènes ubuesques que nous avons vécu. Cinq managers prêts à torpiller leur propre division juste pour s'amuser. Un Grand'Chef comme on en rencontre qu'une fois dans sa vie. La dernière fois que je suis autant amusé c'est quand je faisais de l'avant-vente en 99, et passé manager je m'étais fait une raison : on ne peut pas avoir un poste à responsabilité et deconner toute la journée en même temps. Ben si.

Mais j'en garde un peu d'amertume au final. En premier parce que c'est bien fini. Ensuite parce que faire Manager et passer une moitié de sa journée à bloguer sur son chef et l'autre moitié à comploter pour le déboulonner, ça ne paye pas. Les dommages collatéraux ont été nombreux.

 – Deux de nos éminents membres ont failli y passer. L'aviateur par défaillance des servo-commandes de la pompe principale, La Souris par écrasement accidentel du filtre à air. Ils s'en sont sortis tous les deux mais en ont profité pour passer 'à autre chose' et ont pour ainsi dire coupé les ponts. Avis à l'un et l'autre le jour ou la nostalgie (et google) vous poussent jusqu'à ce post, une adresse email a été créée juste pour vous : jeveuxrevoirgnu&bill@jobfiction.com.

– Le Charpentier a bien senti la crise des subprimes et a lui aussi failli y laisser une santé. Il est maintenant revenu parmi nous, mais dans un contexte beaucoup moins favorable à la grosse poilade.

– Petite Louve, La Souris et moi-même on quitté le monde du conseil en SSII pour changer de métier.

– GNU a ravalé tous ses discours grandiloquents sur les bienfaits de l'Open Source et a acheté sa première license Windows à titre perso. C'est dire s'il va mal. Il est d'ailleurs sur les rangs pour aussi changer de métier (ou en tout cas ferait bien de s'y mettre…).

– Petit-Chef-Conseil et Ex-Petit-Chef-Conseil ont été foutus à la retraites. Vu leur salaire, pas étonnant que nous on soient obligés de cotiser jusqu'à 70 ans.

– Grand'Chef et une grande partie de sa hierarchie ont été virés. On ne peut pas dire qu'on les ait aidés ni que leur remplacants brillent par leur capacités.

– Nos moutons, réduits au rôle de drones dans un film de Star Wars, ont aussi fait les frais de toute cette aventure, l'implosion du département les a conduit vers des avenir plus ou moins radieux.

Je vais sans doute reconvertir ce blog dans quelques semaines pour relater les épisodes de ma nouvelle aventure "Le mariage de la Carpe et du Lapin", qui je l'espère sera épique.

BILL 

Open-Source et Open-Bar ne font pas bon ménage

mai 29th, 2010 - Posted by BILL

Pour une fois, GNU a rangé ses disquettes et est sorti du datacenter pour venir à la capitale.

Il n'est pas venu pour rien car en moins de 5 étages d'ascenseur il s'est fait abordé par une jeune biche au yeux papillonnants qui venait se rappeler à son bon souvenir sur un ton familier.

Mais si la belle entreprenante se souvenait parfaitement des techniques de drague de notre Don Juan ("Hi Hi Hi, GNU c'est toi ! Tu fais toujours de l'Open Source ??"), lui n'a pas réussi à la remettre ("Euh, bonjour … Euh non") et n'a réussi à associer son joli visage ni à un prénom féminin si même à un souvenir kamasoutresque.

Cette malencontreuse amnésie démontre bien que l'abus d'alcool en soirée fini toujours par vous rattrapper tôt ou tard. Si ce n'est pas au petit matin lors d'un contrôle de gendarmerie, vous n'êtes pas à l'abri que ce soit en journée dans l'ascenseur du bureau…

Leçon du jour – Le management par la réorganisation

mai 23rd, 2010 - Posted by BILL

 La leçon du jour : le MPRTV management par la réorganisation à tout va.

C’est quoi ? La stratégie du MPRTV consiste à régulièrement changer toute l'organisation interne de l'entreprise.

Qui peut le faire ? Toute SSII dont la taille est suffisamment importante pour ne pas impacter le business en changeant l'organisation. Le PnL étant quasiment toujours maintenu par de petites équipes autonomes qui vendent de façon plus où moins enrobée des jours/hommes, que vous les rattachiez à tel ou tel incompétent ne change pas grand-chose, la notion de pays ou de metier n'a de réalité que dans la manière de consolider des résultats déjà acquis. 

On le fait comment ? Vous étiez décentralisés : rencentralisez tout ! Vous étiez découpés en régions et pays : cassez tout et imposez un découpage par metiers. Vos équipes sont managées par pôles clients : isolez le commerce du delivery et le delivery de la prod. Vous aviez des pôles d'expertise isolés : imposez leur 50% d'offshore. Ensuite recommencez tout à l'envers, l'important, c'est de changer, pas d'optimiser.

Pourquoi c’est bien ? Parce ça permet de redistribuer les cartes entre vos employés et les maintient dans une logique de changement. Vous êtes harcelé par un client psychopathe ? C'est pas grave à la prochaine reorg vous serez peut-être affecté sur un autre périmètre. Votre patron est un escroc incompétent ? C'est pas grave à la prochaine reorg dans 6 mois il sera plus là (quoique on en a vu s'accrocher un peu plus longtemps que ça).

Pourquoi c’est pas bien ? Parce ça tue l'innovation et l'investissement sur le long terme. Dans certains métiers ce serait signer son propre arrêt de mort, mais pour une boîte de service ce n'est pas grave. Les SSII ne décident pas du business. Leurs soit-disantes "Offres" ne sont que des chimères pour se donner une belle image. Dans la réalité elles se contentent de d'attendre une demande de leur clients, et leur seules convictions sont celles que leur clients veulent entendrent.
Parce qu'une boite de services, c'est des hommes et des femmes. Et nos dirigeants oublient parfois que ce qu'ils délocalisent, ce ne sont pas juste des machines outils.

Est-ce que ça tient dans la durée ? Oui, car cela permet à tout nouveau dirigeant de marquer son passage, si court dusse-il être. Et si jamais le règne venait à durer, cela permet d'éviter crises, grèves et mécontentement. Tous vos colloborateurs avaleront toutes les couleuvres d'aujourd'hui s'ils savent que demain on rase gratis. En résumé, on repousse à jamais la confrontation avec l'affligeante mediocrité du métier.

Entrées / Sorties

mai 5th, 2010 - Posted by BILL

Entrées :

Virtual Nana, l'avatar qui vient m'expliquer comment faire le vide sur mon bureau et dans mon armoire. Pour des raisons de confidentialité et parce toute ressemblance avec des personnages existants étant purement forfuite, je ne peux partager ici la vidéo mais c'est à mourir de rire.

Sorties :

Ex-Petit-Chef-Conseil, qui a tiré sa révérence et quitte définitivement son public. Même si GNU fait de gros efforts pour reprendre le flambeau des envolées mythomaniaques, un grand vide reste. Il faut dire qu'on ne devient pas comme ça l'inventeur du mainframe, du téléphone mobile, de l'assurance maladie et des centrales nucléaires.

Leçon du jour – Le management Offshore

avril 23rd, 2010 - Posted by BILL

La leçon du jour : le MOFF – Le Management Offshore

C’est quoi ? La stratégie du MOFF est basée sur le principe du "plus c'est gros mieux ça passe". Des petits joueurs comme feu Grand'Chef ou JR s'escriment à réduire leurs horaires de travail à la tranche 11h-15h sans que ça voit trop. Mais leur top management fait beaucoup mieux : Il suffit de décider que son lieu de travail n'est plus à la Défense mais sur le bord de la plage de son choix.

Qui peut le faire ? Pas tout le monde, parce que ces conneries coûtent cher et qu'il faut sucrer les augmentations de 6000 pinpins pour payer un MOFF.

On le fait comment ? Ca demande un peu d'organisation, mais votre femme et votre assistante sont là pour ça.
Deux jours par semaine au bureau à Paris (enfin, pas toutes les semaines, votre secretaire elle aussi offshorisée fera facilement croire à tout le monde que vous êtes en réunion dans un pays limitrophe),
Deux jours de télétravail en Isère (si, si, envoyer des scuds sur son blackberry depuis le télésiège répond parfaitement à la définition),
Trois jours par semaine sur un ile normande à piloter le chantier des travaux de sa maison de campagne.
Et bien sûr avec A/R en avion aux frais de la princesse.

Pourquoi c’est bien ? Parce que vous montrez que vous êtes prêt à appliquer à vous-même les bonnes pratiques du lean, de l'offshore, et du desk sharing.

Pourquoi c’est pas bien ? Parce s'offshoriser sur l'ile de Batz avec 300k€/an c'est pas pareil qu'être offshorisé au Maroc pour 900€/mois.

Est-ce que ça tient dans la durée ? On s'en fout, le chèque de départ que vous allez négocier lorsque vous serez viré financera largement la rénovation complète de votre résidence secondaire pardon, de votre nouveau bureau.

Leçon du jour – Le Management par la Terreur

avril 10th, 2010 - Posted by BILL

A défaut de pouvoir faire des privates jokes sur l'avenir de GNU dans le monde des dinos (quoique, la météorite approche…), j'ai décidé de reactualiser nos très prisés cours de management pour les nuls avec les dernières méthodes à la mode.

La leçon du jour : le MPT – Le Management Par la Terreur

C’est quoi ? La stratégie du MPT consiste à garder la carotte pour soi et faire généreusement usage du baton sur les autres.

Qui peut le faire ? Tout manager qui a suffisament peu d'humanité pour ne pas culpabiliser.

On le fait comment ? Ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air. Les cris et les menaces n'impressionnent que les stagiaires et les RH émotives. Le plan social ça donne une mauvaise image. Il faut donc employer des méthodes plus pernicieuses.
Il faut toujours commencer par les fondamentaux : primes d'objectifs indexées sur un CAC40 à 7000 points, augmentations savamment ajustées sur le prix de 2 mètres de corde, grosse réorganisation pour destabiliser tout le monde.
Ensuite on ajoute une couche d'offshore : une mutation au Maroc avec un salaire divisé par 5 c'est une aubaine pour le pouvoir d'achat.
Mais le top, c'est la relocalisation de tous les collaborateurs que l'on entasse sur des open spaces en "desk sharing". Le "desk sharing", c'est une version moderne des chaises musicales qui se joue vers 8h du matin et qui permet de faire une selection naturelle entre les 30 collaborateurs qui habitent dans la campagne inaccessible et reculée où sont vos nouveaux bureaux, et les 5000 autres qui vivent normalement en zone civilisée.

Pourquoi c’est bien ? Parce c'est connu, on courre plus vite avec le feu aux fesses. Avec 2 collaborateurs tous les 5 m2, pas de risque qu'ils passent des coup de fil en douce ou bien qu'il surfent sur Internet aux heures de bureau. Quand à ceux qui seront condamnés à travailler sur un tabouret dans leur propre cuisine, ils ne sont pas tentés de comploter à la machine à café.

Pourquoi c’est pas bien ? Parce c'est connu, avec le feu aux fesses on courre, mais dans n'importe quelle direction. Quand le marché repartira les bons se casseront et vous devrez augmenter les boulets (d'une crise pétrolière à une autre, à force de s'accrocher Ex-Petit-Chef-Conseil et D'Artagnan sont arrivé à palper les 150k€/an).

Est-ce que ça tient dans la durée ? Oui, tant qu'un abruti de technocrate ne décide pas de faire ouvrir une enquète pour mesurer le taux de suicide dans votre entreprise.

2010 sera un mauvais cru

janvier 9th, 2010 - Posted by BILL

Notre petit monde n'échappe aux dures lois de la télé-réalité : au fil des saisons la qualité se dégrade.

2009 avait déjà amorcé le mouvement.
JR et Angator, promis à un combat sanglant ont fini par faire la paix en promettant à tout le monde de construire une fusée Ariane qu'ils livreront dans 25 ans.
Desktopman, nouveau Grand'Grand'Chef de GNU à l'incompétence prometteuse, a fini par piteusement démontrer quelques qualités.
Le Charpentier, qui méritait un avenir radieux dans un monde meilleur, s'est retrouvé victime d'un piège qui pris du temps à se rouvrir
L'Aviateur a trouvé une mission de pipoteur en chef à sa hauteur et bien que toujours dans les effectifs ne donne plus guère de nouvelles
La Souris sauve chaque jour le monde bancaire des méchants pirates et n'a toujours fait le pas de changer de région et de métier.
PetiteLouve a rencontré Croc Blanc et est tombée amoureuse
Grand'Chef a monté sa boite avec le Niqueur
Andrea, cooptée par GNU et promise à un grand avenir sur ce blog, n'a même pas fait un seul post (encore un pipo de GNU)
GNU s'est converti à Windows (à un tel point qu'il en a installé un jusque sur le GPS embarqué de sa voiture)

Bref un desastre, où seuls quelques joutes entre GNU et JR ont pu égayer les épisodes.

2010 s'annonce encore plus morose
Ex-Petit-chef-conseil va pouvoir bientôt faire étalage de ses talents de mythomane au club 3e age du 6e arrondissement. Tout un monde à conquerir.
Nouveau Petit-chef-conseil va continuer à lire des livres de philosophie au bureau sans être inquiété par le travail.
D'Artagnan, toujours responsable commercial, entame sereinement sa 32e année sans avoir rencontré de client.
Le Charpentier réflechi à monter un plan à 3 ans pour sauver l'activité de technical consulting de sa nouvelle boite
GNU se prend au sérieux depuis qu'il s'est lancé dans l'export de moutons en Inde
BILL quitte le monde de l'informatique pour la direction des achats et se desespère de passer ses journées en réunion avec des Centraliens qui rigolent que quand ils se la mordent.
Windows mobile 7 va encore montrer que l'iPhone est juste un joli écrin pour branleur qui se la pête le coude à la fenêtre de l'A3 aux vitres fumées.
Apple va encore gagner de l'argent en vendant un cadre photo numérique au prix d'un portable haut de gamme à tous les gogos de la planète.

Bref c'est pas gagné, mais je ne desespère pas de trouver quelques perles pour alimenter ce blog, dussais-je aller les chercher chez mes nouveaux collaborateurs à HongKong.

JR aux sports d’Hiver

octobre 5th, 2009 - Posted by BILL

Les déjeuners d'affaires ne sont pas toujours ce qu'on croit.

Certes, on mange bien aux frais d'un fournisseur, mais cela vous au mieux perdre 2h30 au pire gagner un mal de tête après avoir été seriné des mérites de leur dernier produit.

La solution pour passer un moment agréable : emmenez votre chef avec vous. Surtout s'il s'appelle JR, c'est le spectacle assuré.

En mise en bouche, séance de présentation pompeuse "mon poste, c'est roi du monde qui décide de tout". Ce qui n'est pas faux si on sait que le 'tout' se limite à la définition des fonctionnalités 2023 de son outil magique.

En entrée, des questions stupides du genre "vous développez des Managements Pack SCOM pour tondeuses à gazon ? non parce que moi j'ai choisi SCOM et Microsoft n'a pas pensé aux tondeuses à gazon"

En plat de résistance, des questions stupides du genre "Vous me parlez d'audit de l'OS. Mais comment vous protégez les données de mes clients Ha ha ha ? Parce que c'est important de protéger les données du client"

Et en dessert, au moment où personne ne s'y attend et juste au moment où on allait enfin parler d'actions à engager et de business :

JR
    "Je vais vous raconter une histoire. Quand j'étais en CM2, je suis parti en classe de neige."
FOURNISSEUR
    "… ?"
JR
    "Oui, je suis parti 3 semaines !"
FOURNISSEUR
    "Oui. Euh… C'est long quand même?"
JR
    "Et la première semaine il n'a pas neigé !"
FOURNISSEUR
    "… ?"
JR
    "Et un jour la neige est tombée à plein !"
FOURNISSEUR
"Ah ?"
JR
    "Alors j'ai pris une petite boule de neige, et je l'ai faite rouler !"
FOURNISSEUR
    "Oh ………."
JR
    "Et toute la colonie est venue faire rouler et pousser avec moi la boule de neige, qui est devenue enorme !"
FOURNISSEUR
    "…?"
JR
    "Et voilà"
FOURNISSEUR
    "Et c'est tout ?"
JR
    "Non, ca veut dire qu'il faut faire pareil avec le business, on commence avec une petite boule et on roule et on la fait grossir"
FOURNISSEUR
    "Ahh, bien sûr"

JR. Skieur, golfeur, rouleur de boulettes et philosophe. Mais pourquoi je ne reste pas dans sa division ???

Mes moments de détente avec JR

septembre 10th, 2009 - Posted by GNU

Une journée de folie avec des backlog de 2000 tickets, en retard sur les budgets, deux nouveaux P1, le offshore qui deconne, en gros une journée normale. et puis en passant à l'étage de JR, je me suis dis que j'allais m'accorder 5 minutes de distraction.

GNU : "Salut JR, tu t en sors de tes budgets entre tes parties de golf ?"

JR : " No problem, tu sais le budget, ca me connait"

GNU:" et GOLDORIX, on prevoit le decollage pour 2015?" .. histoire de l'ennerver un peu

JR :" GNU, tes moutons sont des nazes. ils comprennent rien au manuel de pilotage(ses process en 1 slide)"

GNU:"Je te rapelle que mes moutons etaient les tiens il y a 2 mois, arretes de me casser les couilles avec ca et puis je t ai mis un de mes pittbull aux fesses pour decortiquer le manuel technique de GOLDORIX"

JR: " non je veux pas de pitbull (il pourrait decouvrir que GOLDORIX n a pas de moteur), je veux que tes moutons apprennent à piloter"

GNU :" ecoutes , je vais pas risquer la vie de mes moutons, enfin apres reflexion je veux bien te preter les moutons syndiqués…"

et puis, ce qui est bien avec JR, c'est de l'agacer et l'empecher d'avoir le dernier mot. Une méthode qui marche, c'est de lui couper la parole tout le temps. il deteste ca.

 Il est deja 16H00, j'ai du boulot et je ne voudrais pas que JR soit en retard chez lui par ma faute….

La citation du jour – Tiger Wood fait du management

septembre 4th, 2009 - Posted by BILL

"Les réunions, ça devrait être interdit le lundi et le vendredi"

JR, 16h15, la veste sur le dos et le cartable sous le bras en train d'attendre l'ascenseur après avoir éteint et fermé son bureau à clé.

Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas eu l'impression qu'il partait en réunion.